Foire aux questions

FAQ Employeurs

Quel est le rôle de COVIAM dans le recrutement de mes auxiliaires ?

COVIAM se charge de faire un premier tri de CV et de recevoir les personnes correspondantes au profil défini par l’employeur. Elle présente ensuite plusieurs candidatures pour un poste et c’est à l’employeur de faire le choix définitif.

Comment dois-je déclarer les heures de travail de mes auxiliaires ?

Avant le 20 de chaque mois, l’employeur envoie par mail le récapitulatif des heures de ses salaries pour le mois complet.
Il doit distinguer les heures de jours et heures de nuit et aussi les heures payées en heures supplémentaires.
Si des indemnités de repas ou de conduite sont mises en place, il doit aussi nous les signaler afin que nous puissions réaliser les fiches de paie.

Si un changement de planning intervient entre le moment ou l’employeur nous transmet les heures du mois et la fin du mois, il doit nous appeler pour que nous procédions à une rectification.

Comment est-ce que je dois payer mes auxiliaires ?

Les salaires doivent être verses directement aux salaries en chèque ou virement.

Qu’est-ce qui me lie à COVIAM ?

Lorsque vous faites appel à COVIAM, vous recevez une convention de mandat qui décrit les responsabilités et le rôle de chacun. Vous devez le signer en 2 exemplaires et en conservez un qui sera également signé par un membre responsable du service. Vous recevrez également un livret d’accueil en 2 exemplaires, un exemplaire à conserver et un à renvoyer au service.

Que comprend la facture COVIAM qui est envoyée a l’employeur avec les fiches de paie ?

Elle contient a la fois les frais de gestion du service qui sont calcules en fonction du nombre d’heures effectuées par les salaries a vos cotes, mais aussi les cotisations sociales liées aux salaires reçus par vos salaries pour le mois. En effet, c’est COVIAM qui paye pour l’employeur chaque trimestre les cotisations sociales a l’URSSAF.

Comment est-ce que je paye COVIAM ?

Par chèque ou virement sur le compte de COVIAM, un rib vous est transmis sur demande.

Qui prend en charge les frais de gestion de COVIAM ?

Si vous bénéficiez de la PCH Prestation de Compensation du Handicap, les frais de gestion de COVIAM seront pris en charge par la PCH. En effet, pour tout changement de formule entre aidant familial, emploi direct, mandataire ou prestataire, il faut que le bénéficiaire de la PCH informe les services du conseil général pour que ce dernier recalcule le montant de la PCH.

Qui rédige et signe le contrat de travail de mon auxiliaire ?

COVIAM rédige un contrat selon les indications que vous lui fournissez (salaire horaire, temps de travail…). Ensuite vous recevez votre exemplaire de contrat par mail que vous devez imprimer en trois exemplaires : un pour vous, un pour votre auxiliaire, un pour COVIAM. Seul vous et votre auxiliaire signez les 3 exemplaires du contrat.

 

FAQ Auxiliaires

Pourquoi est-ce que COVIAM me reçoit en entretien ?

COVIAM reçoit les candidats correspondant au profil défini par l’employeur pour échanger avec les candidats sur les conditions du postes. Si le candidat est intéressé suite à cet entretien, ses coordonnées seront transmis à l’employeur qui le contactera et prendra sa décision.

Lorsque je passe par COVIAM, qui est mon employeur ?

COVIAM n’est qu’un intermédiaire entre les employeurs et les auxiliaires. Même si vous travaillez chez 3 personnes qui passent toutes par la COVIAM, chacune d’entre elle sera votre employeur, vous aurez donc 3 contrats différents.

De quelle convention collective je dépend lorsque je suis embauchée par un particulier en situation de handicap à domicile ?

La convention collective dont vous dépendez en tant qu’assistant de vie est la « convention collective des salariés du particulier employeur ».

Je suis diplômé aide -soignant ou moniteur éducateur ou AVS ou … et sur mon contrat il est écrit « assistant de vie », est-ce normal ?

La convention collective des salariés du particulier employeur désigne comme assistant de vie une personne qui intervient auprès d’une personne dépendante.

Le terme garde malade peut aussi être employé dans certaines circonstances précises.

Je suis arrêté par mon médecin, à qui dois-je envoyer mon arrêt de travail ?

Vous devez prévenir votre employeur avant tout, c’est-à-dire la personne chez qui vous travaillez. Ensuite vous lui transmettez votre arrêt de travail pour qu’il fasse les démarches auprès de la sécurité sociale et de l’IRCEM ou pour qu’il informe COVIAM qui fera les démarches pour lui.

J’ai un problème avec mon employeur ou une question sur mon contrat, à qui je peux m’adresser ?

COVIAM propose un suivi anonyme et confidentiel aux utilisateurs du service. Vous pouvez donc, en cas de conflit, adresser un mail à l’adresse confidentiel@coviam.fr pour qu’un membre de l’équipe vous recontacte.

Si vous avez une question sur le contrat de travail vous devez en parler à votre employeur, lui seul pourra vous répondre.

Je souhaiterais faire une formation, à qui je peux m’adresser ?

Dans un premier temps, il faut l accord de votre employeur qui soit choisira de relayer votre demande auprès de COVIAM soit vous dira de trouver par vous même la formation.

COVIAM est en lien étroit avec l’association Gré à Gré qui peut organiser des formations pour les auxiliaires. Vous pouvez donc informer COVIAM de votre besoin. Vous pouvez également vous renseigner vous-même auprès des organismes de formation qui vous intéressent.

Les termes du contrat que l’employeur me propose ne correspondent pas à ce qui a été dit lors de mon entretien à COVIAM. Qui dois-je croire ?

Lors de votre entretien à COVIAM, la personne qui vous reçoit vous transmet les informations qu’elle a reçu de l’employeur. Si celles-ci sont peu précises ou incomplètes, vous aurez des réponses lors de votre rencontre avec l’employeur. Si certains points sont modifiés, cela relève d’une décision de l’employeur. Dans tous les cas, c’est la parole de l’employeur qui prévaut car c’est lui qui décide des termes du contrat.

Je dois accompagner mon employeur en séjour sur plusieurs jours/nuits alors que je suis à temps partiel. Est-ce que cet accompagnement est compris dans mon contrat ou dois-je signer un autre contrat ?

Si les horaires et conditions, nombre d heures et taches à effectuer sont identiques, il n est pas nécessaire de faire un autre contrat. Par contre, si les heures et les taches varient par rapport au contrat initial, un autre contrat est souhaitable.

Lorsque je veux prendre des congés, comment dois-je faire ?

Vous devez en discuter avant tout avec votre employeur. Si celui-ci ne sais pas comment organiser les congés de ses auxiliaires et leurs remplacements, il peut s’adresser à COVIAM pour avoir des conseils, mais il est le seul à pouvoir valider votre demande de congés. Pensez à le prévenir suffisamment à l’avance pour qu’il ait le temps de s’organiser et qu’il ne se retrouve pas en difficulté.

Mon employeur vit avec un conjoint qui est lui-même en situation de handicap. Dois-je également m’occuper de lui ?

Vous avez signé votre contrat de travail auprès d’une personne, vous devez donc vous occuper de cette personne. Vous n’êtes pas rémunéré pour vous occuper de deux personnes en situation de handicap à temps plein, mais cela ne doit pas vous empêcher d’apporter votre aide de manière ponctuelle. Accompagner une autre personne sur un geste au cours de la journée doit vous être possible, tant que cela ne vous gêne pas pour les taches que vous devez effectuer auprès de votre employeur direct.

Mon employeur a des enfants et je dois m’en occuper sur mon temps de travail. Comment dois-je intervenir dans l’éducation des enfants ?

Vous êtes employé pour aider le parent dans son rôle auprès de ses enfants, mais l’éducation des enfants n’est pas de votre ressort. Votre fonction est d’assister le parent dans ses taches et de réaliser les gestes qu’il ne peut faire lui-même. Si le mode d’éducation qu’il apporte à ses enfants est en désaccord avec vos principes personnel, vous êtes en droit d’en parler avec lui mais pas de lui imposer votre point de vue. Votre position doit rester suffisamment distante pour qu’il conserve sa place et son rôle de parent.

Si cette position vous est difficile à vivre ou que vous avez du mal à trouver votre place, vous pouvez vous adresser à confidentiel@coviam.fr pour en parler et rechercher ensemble des solutions.

Certaines clauses de mon contrat ne sont pas très précises ou mes conditions de travail me semblent à la limite de la légalité. Que puis-je faire ?

Vous pouvez vous adresser à confidentiel@coviam.fr pour prendre un rdv qui vous permettra d’exposer votre point de vue et peut-être d’obtenir certaines réponses. Néanmoins, pour être au plus clair sur vos conditions de travail et les termes de votre contrat c’est à votre employeur qu’il faut vous adresser. Si vous n’arrivez pas à en parler directement avec lui, COVIAM peut organiser une rencontre de médiation qui permettra à chacun d’exprimer son point de vue, en présence de membres de COVIAM qui pourront faire tiers en cas de conflit.

Je suis en CDD ou CDI et voudrais arrêter de travailler auprès de mon employeur actuel. Comment dois-je faire pour rompre mon contrat ?

Comme pour tout contrat de travail, vous pouvez démissionner en respectant la procédure et la période de préavis mentionnée dans votre contrat. Vous pouvez également demander à votre employeur une rupture conventionnelle, qu’il est en droit de refuser. Vous pouvez demander conseil auprès de COVIAM pour connaître les modalités ou vous référer directement à la convention collective.

Je suis en période d’essai et je me rends compte que ce travail n’est pas fait pour moi. Que puis-je faire ?

Tout d’abord parlez-en avec votre employeur pour essayer de comprendre ce qui vous pose problème et qui pourrait peut-être être amélioré. Si rien ne peut être fait pour que vous continuiez, vous pouvez rompre votre contrat pendant la période d’essai en respectant un délai de prévenance de 48h, ou 24h si le début de votre contrat date de moins de 8 jours. Dans ce cas, sachez que vous ne pourrez pas toucher d’indemnités chômage car vous serez considéré comme démissionnaire.

Si c’est l’employeur qui décide de rompre le contrat pendant la période d’essai, il doit respecter également un délai selon votre temps de présence. Vous ne toucherez pas d’indemnités de licenciement mais vous pourrez toucher des indemnités chômage.

Je vais devoir prendre ma véhicule personnel sur mon temps de travail pour effectuer une course pour mon employeur, avec ou sans lui. Comment suis-je remboursé de ces frais et suis-je assuré ?

La convention collective prévoit un remboursement

Pour être assuré sur ces trajets, vous devez prévenir votre assurance. Si cela entraîne un surcoût de la prime d’assurance, ce surcoût doit être pris en charge par l’employeur sur présentation d’un justificatif.

Comments are closed.